Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2005 3 16 /11 /novembre /2005 00:00

  Le projet ICELANTE  


Après une très longue période de réflexion, de plans, de schémas, de test divers et variés, je me lance le lundi 19 septembre dans l'aspect opérationnel, la construction proprement dite.

Lundi 19 septembre 2005 : 6 heures de travail (6h)

Réalisation du gabarit en bois (j'ai du en faire 2 car le premier était trop épais) et découpe des 6 planches de renfort et leur égalisation (les débuts sont toujours l'occasion d'apprendre).

La première étape a été de dessiner le gabarit permettant de faire la structure de la caisse.

Découpe du premier gabarit en médium (trop épais pour la hauteur des fraises)

La découpe du deuxième gabarit en contre plaqué de 5 mm.


Vendredi 14 octobre : 7 heures de travail dont voici le détail (13h)

Dispositif de découpe des queues d'aronde mâles

Un détail de l'essai d'assemblage

Ca y est, les 6 queues d'arondes mâles sont faîtes

Passons à l'évidemment des renforts de la partie grave (à main levée)

Puis le tracé des queues d'aronde femelles de la face avant (Un gros plan)

Voici venu le temps de l'assemblage et du collage

Voici ce que ça donne une fois que les serres joints sont enlevés

La suite, c'est la mise en forme du dessus de l'enceinte selon un plan incliné vers l'avant (notez les copeaux qui jonchent le sol)

Voilà ce que ça donne une fois mis en place


Lundi 24 octobre : 7 heures de travail (20h)

Mise en forme du rigidificateur arrière dans le prolongement de la courbure

Evidemment de la partie haute pour récupérer le 1/2 litre manquant 

Et collage de cette partie haute 

La même mais vue de dessous 

Mise en forme de la face avant pour prolonger la pente 

Au programme du même jour, essai de la mise en place de la première planche de côté avec des sangles mais il n'y a pas de photo car c'est la débâcle, il faut trouver une autre solution..

Mardi 25 octobre : 5 heures de travail (25h)

Découpe des planches d'appui de la structure pour épouser la forme des côtés (18). 


Mercredi 26 octobre : 7 heures de travail (32h)

Fin de la construction de ce fichu gabarit (ça m'a quand même pris 10 heures).  

Le gabarit complet avec ses deux côtés 

Préparation de la première planche : elle est en isorel dense, il faut retirer les traces de colle du premier essai. 

Essai de jonction avant collage 

Vue de dedans 

Et collage de la première planche!!!

Nécessitant quelques peaufinements


Jeudi 27 octobre : 3 heures de travail (35h)

Collage du deuxième côté 

Je commence à couper ma première planche de sapin dans l'épaisseur. 

Et vissage sur la structure des 2 premières faces... 

 
Vendredi 28 octobre
: 7 heures de travail (42h)

Collage de la deuxième et troisième couche 

Suite de la découpe de la planche de sapin.
Samedi 29 octobre
: 2 heures de travail (44h)

Collage de la 4éme couche, celle en contreplaqué de 3,6 mm d'épaisseur

Je me rends compte qu'il est très dur de couper droit dans l'épaisseur de la planche, et que d'autre part, les noeuds sautent en laissant la place à un joli trou. Je décide donc de laisser tomber cette piste pour en essayer une autre.

Dimanche 30 octobre : 3 heures de travail (47h)

Rabotage et remise en ligne du trop plein de bois qui dépasse sur l'avant et l'arrière de l'enceinte.

Mercredi 16 novembre : 2 heures de travail (49h)

Afin d'éliminer le gondolement des planches sur l'arrière de l'enceinte, je commence à modifier le gabarit afin de mettre un élément qui soutiendra le splanches sur toute leur longueur. Démontage partiel, déplacement des planches et réalésage sont donc au programme.


Samedi 19 novembre : 2 heures de travail (51h)

Je continue de modifier et d'adapter mon gabarit, tout du moins la première des deux parties. Sur la première photo, on voit que le renfort du haut n'est "que" vissé, la modification sur la photo dessous montre qu'il est maintenant épaulé donc meilleure pression...



Lundi 21 novembre : 2 heures de travail (53h)

Je remarque que la face avant de l'enceinte est légèrement bombée, et que la partie en pente sur le dessus n'est pas complètement plane, je fais donc les corrections et raccords au rabeau et à la rape à bois. Tout est d'équerre maintenant. Il me faut maintenant modifier la deuxième partie du gabarit.

Samedi 26 novembre : 5 heures de travail (58h)

Ca y est, la deuxième partie du gabarit est modifiée et remontée. J'ai mis sur l'arrière un renfort tout du long.

Je colle la 5éme couche, en médium de 3 mm d'épaisseur. C'est la galère, heureusement que la femme m'aide car dans sa nouvelle version, le gabarit glisse sur le corps de l'enceinte, en "surfant" sur la couche de colle. A force de patience, on finit par en voir le bout.

Dimanche 27 novembre : 4 heures de travail (62h)

Je retire le gabarit et regarde la tête des planches collées la veille, les vagues s'estompent mais c'est pas encore ça. En fait, sur le gabarit, j'ai de trop grandes zones sans point de compression ce qui fait qu'à ces endroits, les gondolements sont plus importants. Je me lance donc dans la découpe de 8 renforts supplémentaires pour boucher les trous. J'espère que c'est la dernière modification concernant le gabarit, j'aimerai pouvoir me remettre à la construction des enceintes proprement dit....

Avec les nouveaux renforts mis en place, j'ai maintenant 12 points de pression tous les 7 cm en moyenne.

Vendredi 16 décembre : 2 heures de travail (64h)

Ca y'est, les modifications du gabarit sont terminées.

Il est maintenant fixé sur l'établi et le corps de l'enceinte est solidaire également de l'établi ce qui fait qu'au serrage, ni l'enceinte ni le gabarit ne glissent, il ne reste donc plus qu'à gérer les planches des côtés...



Lundi 19 décembre : 2 h de travail (66h)

Maintenant que le gabarit est de nouveau opérationnel, collage de la sixième couche le matin, et de la 7ème le soir, allez, plus qu'une......

Dimanche 08 janvier : 1 h de travail (67h)

Collage de la 8ème et dernière couche. Quand je vous dit que le gabarit travaille quand je sers, en voici la preuve (en bas à droite).



Lundi 09 janvier : 2 h de travail (69h)

Rabotage de l'excédent pour mettre en ligne les planches collées. L'arrière avant remise à niveau

Les planches qui dépassent sur le dessus, en cours de remise à niveau.

Comme mon garage est en dessous de la chambre de mon fils, je dois trouver des solutions pour faire le moins de bruit possible, donc, exit le rabot électrique, tout à la main...


On voit bien sur cette photo les 8 couches qui constituent les côtés, et de la gauche vers la droite : isorel, isorel, médium, contreplaqué, médium, médium, contreplaqué, isorel.

Voilà donc la caisse à ce stade de construction de face

De profil

De dos

Dimanche 5 mars : 1 h de travail (70h)

C'est reparti, je me remet au travail après quelques moments de réflexion...
Comme je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à mes colonnes aujourd'hui, je planche sur les dimensions de la poutre arrière en reportant les actuelles dimensions des caisses.
J'utilise pour cela un perroquet, la fameuse "règle" qui rappellera des souvenirs à ceux ayant fait des études de chimie par exemple...

Ainsi, je définis la taille des planches qu'il faut débiter, et voilà ce que ça donne si je les assembles...elle fera 8 cm de haut (ou plutôt de profondeur)


Lundi 6 mars : 5 h de travail (75h)

 

 

 

 

 

Je fais la mise en forme de la partie avant des vertèbres en tenons et non en queues d'aronde car dans le cas du médium collé, c'est aussi solide à l'assemblage et surtout plus rapide à faire avec la table à défoncer.


Ensuite, j'évide les vertèbres du squelette, totalement pour la partie haute, et avec un renfort pour celles de la partie grave.


Voilà ce que ça donne une fois que les 6 vertèbres ont été mises en forme.


Ensuite, je m'attaque à la pente de la partie haute. Dans un premier temps, je mets en forme les 3 éléments qui la composent.


Je vérifie l'empilement


Puis je colle.


Comme il me reste un peu de temps, je commence à mesurer et découper les pièces qui vont constituer le gabarit de mise en forme à la défonceuse.
Je commence également la mise en forme de la trappe de visite que je vais faire dans la planche du dessous...

Mardi 7 mars : 5 h de travail (80h)

Je met en forme la trappe de visite de la deuxième caisse.
Ma problématique est la suivante : je dois continuer dans la mise en forme de mes pièces, mais j'ai je ne peux pas faire de bruit pendant la sieste du petit qui est au dessus.
Je fais donc les mortaises dans le face avant à la main. Ca prends un peu plus de temps, mais ça fonctionne...


Ensuite, je m'attaque à la mise en forme de la pente. Je commence donc à dégrossir au rabot.


Le gabarit exprès fait pour la pente...


Et la mise en forme avec la défonceuse (1er prix) qui glisse sur le gabarit comme sur des rails. (tout le monde est réveillé, je peux faire du bruit...)


Voilà donc le résultat :


En fait, lors du travail avec la défonceuse, le bout de la pente a bougé et s'est relevée, ce qui fait que la pente finale bien que rectiligne avait trop de pente justement.
J'ai donc du recoller une planche pour corriger ce problème.

Il fait nuit, et c'est les voisins qui veulent dormir...je commence donc de collage, par la face du bas.
Comme c'est elle qui donne l'équerrage à la caisse, je soigne particulièrement sa mise à angle droit...


Mercredi 8 mars : 5 h de travail (85h)

Le premier chantier de la journée est de remettre en forme la pente de l'enceinte en renouvellant l'opération d'hier soir, mais cette fois ci,
je fais tenir mes planches sur le gabarit avec du double face de sorte à ce que ces dernières ne bougent pas. Voilà donc ce que ça donne, c'est plus dans les proportions de ce que je recherche...



Dans un souci d'harmonisation avec la première enceinte, et même si avec le changement de HP ça ne se justifie plus, j'évide l'intérieur de cette pente à l'intérieur.


En fait, j'ai un peu augmenté la valeur de la pente sur cette caisse par rapport à la pente que j'avais faîte à la main sur la première.
Par ailleurs, la pente faîte à la main n'a pas la même précision et planéité que celle-ci, je décide donc de la reprendre.
Pour ce faire, je colle donc une planche supplémentaire dont la plus grande partie va partir en poussière, mais celà me permettra d'harmoniser les pentes.


Ensuite, je récupère les pièces du gabarit de mise en pente pour les adapter à la caisse déjà montée, afin de faire un guide pour les rails.
Après plus de 2 heures à m'être battu avec les différents éléments pour les faire tenir droit, j'abandonne et décide de laisser une nuit passer pour reprendre ce dossier calmement demain...
On voit bien sur les photos que les montants penchent, donc la découpe n'aurait pas été nickel, et comme le mieux est l'ennemi du bien, je me méfie...


Jeudi 9 mars : 7 h de travail (92h)

Dès le matin, je reprends le casse tête de la veille au soir et arrive enfin après 2 heures d'acharnement à faire tenir le gabarit sur la caisse de sorte à ce que
celui ci soit parfaitement droit, OUF!!! Je peux ainsi mettre en forme de nouveau le dessus de la première caisse.
Ensuite, toujours dans un souci de parfaite planéité pour les raccords lors de la suite des montages,
je fixe sur la caisse des rails qui me permettent de servir de guide pour la défonceuse. Cela me permet de rectifier la face avant.

Vendredi 10 mars : 5 h de travail (97h)

Maintenant que les pièces de la deuxième caisse sont découpées et prêtes à assembler, et que ma première caisse a été rectifiée pour la pente du dessus et la face avant,
je commence mes tests en ce qui concerne le placage de finition. Les tests du matin s'étant révélés concluants, je découpe ma planche de sapin
en morceaux de 15,5 cm de hauteur, puis je sépare chaque morceau sur l'épaisseur.


Ca fait les bras!!!!!!
J'obtiens ainsi des plaques de sapin de 7 à 8 mm d'épaisseur en fonction des endroits...


Il ne me reste donc plus qu'à les égaliser à 5 mm d'épaisseur toujours avec le même système de rail et la défonceuse...


J'ai bien ainsi des planches de sapin massif de 5mm d'épaisseur, seulement voilà, comme je le redoutais, les petits noeuds sautent au passage de la défonceuse
laissant de jolis trous dans mes planches. Après dans un premier temps avoir récupéré les noeuds ayant sauté pour les recoller, je décide bien vite d'abandonner cette idée...
il faut que je trouve autre chose, pas grave, je suis tenace...

Samedi 11mars : 3 h de travail (100h)

Au passage, ça y est, je suis sur la réalisation de ce projet depuis 100 heures et je n'ai même pas une caisse entièrement montée...
Allez, on se décourage pas...Au menu de cet après-midi, bitumage de ma première caisse.
Sur les conseils d'Aldo, j'ai été chercher des plaques de bitume pour baignoires chez Brossette : 9,2 € les 4 plaques en 40x20 cm.

Ce sont des plaques autocollantes, faciles à utiliser, sans odeur, elles dont dans les 2 mm d'épaisseur, et pèsent 400 g la plaque.
Pour une caisse, j'ai utilisé 2 paquets et demi, soit 10 plaques, ce qui fait donc 4kg de lest pour les parois!!!

J'ai bitumé les deux côtés de la plaque de séparation médium-aigu / graves.


Ainsi que les côtés


Voilà ce que ça donne


Comme il fait trop froid dans le garage pour manipuler les plaques qui deviennent cassantes avec le froid, la caisse a eu le droit de rentrer dans la maison.
J'en ai profité pour la comparer avec les caisses provisoires...


Les plus observateurs auront remarqué le TZ2600 en rodage pour mes futures bibliothèques...

La prochaine étape consiste en la réflexion pour séparer la colonne afin qu'elle soit en deux tenants,
un caisson sur lequel est posé un monitor afin que l'ensemble soit plus facile à transporter et manipuler...

 

 

 

 

 

 

Jeudi 11mai : 1 h de travail (101h)

En fait, pour être tout à fait objectif, cette heure de travail s'est étalée sur les soirs de la semaine..
Ce qui a avancé, c'est d'une part la réflexion sur les modifications de la caisse qui vont au final donner quelque chose dans ce goût là



Et pour que ce schéma devienne concret, j'ai collé chaque soir de la semaine une vertèbre servant de squelette à la structure,
ce qui fait que si tout va bien, je dois être en mesure ce week-end de coller mes premiers côtés...ça avance je vous dit...

Vendredi 30 juin : 2 h de travail (103h)

Aujourd'hui, je reprends les rênes du projet pour le faire avancer, merci les RTT.
La première chose que j'ai faîte, c'est d'enfin rectifier les côtés de la pente car suite à des glissements lors du collage, j'avais des petits décalages à droite


et plus importants à gauche

 
Ensuite, j'ai rectifié les bouts des vertèbres qui dépassent dans le chanfrein de la face avant.


Ce qui donne ça après avoir passé un coup de rape à bois et ponceuse à bande


On note qu'avec l'attente, la face avant n'est plus exactement rectiligne, je vais profiter de fixer la planche arrière par la suite pour la remettre dans l'axe...

La pente ayant été rectifiée sur les côtés, il ne me reste plus qu'à la coller.


En vérifiant l'alignement avec les autres vertèbres.


Une fois la planche arrière vissée (le temps de coller les premiers côtés), ma caisse a des airs de ressemblance avec la première...


Avec une petite modification vu que la planche de séparation du monitor d'avec le caisson est intégrée ici alors qu'elle sera rajoutée pour l'autre caisse;..


Lundi 14 août : 1 h de travail (104h)

La strucutre étant prête à recevoir les côtés, je mets à profit le pont du 15 août pour commencer à coller les deux premières planches qui constituent la première couche
sur les 8 qui constituent les côtés. Grâce au gabarit, c'est assez rapide.

Mardi 15 août : 2 h de travail (106h)

La première planche doit être fixée avec beaucoup de soin, je prends donc le temps de remanier parfaitement tous les petits défauts de collage.

Samedi 2 septembre : 3 h de travail (107h)

Ma base est maintenant saine, je vérouille la fixation de cette première planche en la vissant sur la structure "squelette" afin d'écarter tout risque de décollement par la suite.
Je mets en forme toutes les planches qui vont constiturer les côtés, et je colle la deuxième couche.


Dimanche 3 septembre à vendredi 8 septembre : 4 h de travail (111h)

A raison d'une demi heure par soir, je colle les couches N° 3, 4, 5, 6,et 8 OUF.

Dimanche 10 septembre : 1 h de travail (112h)

Ca y est, tous les côtés ont été collés et je vais pouvoir démonter le gabarit et ainsi regagner un peu de place dans mon garage.

Instant magique, une minute avant que je libère la caisse de son gabarit.

Un problème récurrent au serrage est la propension qu'on les planches à vouloir s'échapper du gabarit, ce sui se traduisait par une remontée de la planche, profitant de la couche de colle pour mieux surfer.
Afin de juguler ce problème, j'ai eu l'idée de stabiliser la planche avec les agraphes, le temps que je serre : facile, rapide, pratique et efficace, bref, tout ce que j'aime.


Un gros plan sur mon mille feuille, de 8 feuilles


 

 

 

 

 

Ca doit quand même serrer sacrément pour maintenir en force les planches avec un tel galbe.


La caisse mise sur le côté


Et voilà les deux jumelles réunies


Lundi 11 septembre : 1 h de travail (113h)

Au programme de ce soir : dégossir le surplus des planches des côtés, donc scie circulaire et rabot, la finition se fera à la défonceuse.

Petit retour sur le collage des côtés.
L'encollage s'est fait avec une spatule en métal à dents. Il est possible de faire la même chose avec une vieille carte de crédit
à conditon de faire de petites dents et pas comme moi des grandes ce qui consomme un max de colle qui au final tombe par terre au serrage.


Lors du serrage, gabarit, enceinte et planches des côtés s'amusaient à bouger au moment du serrage ce qui est plus que pénible. Voici mes solutions à ces problèmes :

le gabarit a été vissé sur l'établi les planches à coller agraphées sur la caisse
le corps de l'enceint solidarisé avec l'établi grâce à une piéce de métal vissée sur la face avant mettant le coprs de l'enceinte en tension
et l'empêchant de remonter au serrage. Une petite photo pour illustrer.


Mardi 14 septembre : 1 h de travail (114h)

Les guides sont solidarisés avec la caisse en respectant l'alignement (c'est le plus dur) et servent donc de support pour la défonceuse
qui remet le tout à niveau avec une fraise à surfacer...Voilà ce que ça donne pour l'arrière...



Lundi 18 septembre : 2 h de travail (116h)


Même technique pour surfacer la face avant : fixation des rails et en avant la poussière...

Mardi 19 septembre : 1/2 h de travail (116h)

Pour les côtés, rien ne vaut la technique du rabot et de la patience. Une planche de référence pour sa rectitude, et c'est parti
on relève, on rabote , on vérifie, on rabote, on vérifie...jusqu'à ce que ça soit bien rectiligne.....facile

 

 

 

 

 

 

 La preuve en image : avant rectification



Le rabot magique pour me sortir des situations difficiles



Dimanche 1er octobre : 1h 1/2 h de travail (118h)

La caisse sur l'autel avant le sacrifice 



Plus moyen de faire machine arrière, on voit le jour...



Le corps et la tête


Une vue plus précise de la découpe grossière à la scie circulaire



Rectification à la main avec la bonne vieille scie égoïne



Et voilà ce que ça donne




Samedi 7 octobre : 1h de travail (119h)

Les deux parties (monitor et caisson) ont eu besoin d'un léger rattrapage à la défonceuse au niveau de la coupe.
J'ai donc passé 1 heure à la recherche des demi millimètres qui m'embètent... 



Dimanche 8 octobre : 2 h de travail (121h)


Bien, il ne me reste plus qu'à faire subir le même sort à ma première caisse. J'ai donc désolidarisé le monitor du caisson,
puis rectifié au niveau de la coupe le dessous du monitor et le dessus du caisson.
Il me faut donc maintenant fermer le caisson sur le dessus...la suite bientôt...

Mardi 10 octobre : 1 h de travail (122h)

Je me suis rendu compte que j'ai un écart d'épaisseur entre les deux caisses au niveau de la face avant.
En effet, sur la première caisse j'ai du rattraper une mauvaise courbure sur la face avant due à mon plan de travail qui n'était justement pas plan.
La différence à l'arrivée est quand même de 8 mm. J'ai donc acheté des planches de CTP de 8mm
d'épaisseur pour remettre la première caisse au niveau de la deuxième. Cela me permet par la même occasion
de vérouiller que ma face à bien une forme de rectangle et non de trapèze ou parallélogramme.
Pour le moment, c'est en train de sécher...

 

2006 est terminée, bonjour 2007.


J'espère que cette année 2007 vera la fin de la construction des Icelantes. Comme pas mal de choses changent sur le projet, je fais une deuxième partie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Icelade - dans Enceintes DIY
commenter cet article

commentaires

Pat 23/05/2006 19:27

Salut Icelade, Quelques soucis sur mon blog, je te reponds sur le tiens :-)Effectivement, je profite de l\\\'outillage et du savoir faire de mon pere pour bricoler un peu. Tu as raison pour les inserts, je n\\\'y avais pas pensé, je les collerai pour les prochaines enceintes :-)).Lorsque j\\\'avais fait les Ghibli, j\\\'avais encastré les Hp avec la défonceuse. Le problème c\\\'est que j\\\'étais obligé de peindre sur le médium et ca fait pas tres WAF....c\\\'est pourquoi j\\\'ai acheté des plaque de contre plaqué-plaqué hetre (2m50*1m22) que je colle sur le médium. J\\\'ai  mets 2 couches de vernis au pistolet et la finiton est superbe. De cette maniere, j\\\'utilise les proprietés du médium (densité élevé et uniformité), avec une finition en bois naturel.  c\\\'est très WAF :-))). En plus ca tombait bien, l\\\'epaisseur du contre plaqué fait 5mm, c\\\'est juste ce qu\\\'il faut pour que le hp soit à raz de la caisse.Les sirocco sont en rodage pour le moment, je les trouve deja formidable pour le prix. Le grave est impressionnant pour la taille de la caisse, le petit 13cm fonctionne à merveille. J\\\'ai hate de finir le caisson pour voir ce qu\\\'il a dans le ventre:-)Sais tu par hasard ou trouver des kits Dynaudio, notamment la série Confidence, je ne sais pas si tu connais, elle sont magnifique mais bcp trop cher monté.Ou as tu trouvé ton kit Verity Audio Sarastro?

Icelade 29/05/2006 15:46

Salut Pat,Je ne sais pas si Dynaudio a fait d'autres Kits que celui de la Gemini qu'il est possible de trouver à la MHP par exemple...Pour ce qui est du "kit Sarastro" ce n'en est pas un à vraiment parler.En fait, la Sarastro est équipée d'un Tweeter ruban, d'un médium boomer et d'un boomer de chez Audiotechnology. Cette marque propose les HP flexunit et Cquenze. Nous avons donc pioché dans la gamme proposée par Audiotechnology pour assembler un médium boomer et un boomer des mêmes diamètres sans aucune certitide que ce soit exactement les mêmes HP que ceux qui équipent la Sarastro vu qu'Audiotechnology produit les HP sur cahier des charges et que nous ne connaissons pas le cahier des charges de Verity Audio...Pour ce qui est du tweeter, nous avons choisi le Fountek JP3. Pourquoi je dis nous, parce que nous sommes plusieurs sur des projets sensiblement identiques avec ce type de HP et que nous avons fait des commandes groupées permettant de faire d'importantes économies sur le prix des HP.Enfin, concernant le filtre, nous avons dans l'équipe un "sorcier" du filtrage qui a commencé les études et simulations sur ces HP depuis près de 2 mois....Toutes ces infos sont regroupées dans le forum HCFR dans ce topic http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29820792&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight.A+

Pat88 20/05/2006 14:02

Salut Icelade, Je vois que le DIY arrive en force un peu partout :-)).J'ai réalisé pour ma part les kits Atohm que tu peux voir sur mon blog.J'ai réalisé le kit Gihbli, l'enceinte centrale Hegoa, les sirocco sont en rodage pour le moment. Je termine actuellement le kit du Rafal V60 modifié. (J''ai rencontré Thierry Comte, concepteur des kits atohm, qui m'a donné quelques conseils pour optimiser le caisson)Prochaine étape après le caisson, les cables DIY.Comment a tu fais pour obtenir les Hp triangles? les kits n'existent plus à la maison du HP.Bon courage pour la suite de tes réalisationPat.

Icelade 23/05/2006 13:24

Salut Pat, Les kits triangle ne sont plus disponibles à la vente, j'ai acheté les derniers de Toulouse il y a deux ans environs...Maintenant, seuls certains HP sont disponibles...
Je vois que tu t'éclates avec Atohm...Après avoir monté les Ghiblis de ma soeur, je vais bientôt monter des Siroccos pour les voies arrières de mon installation...
 
A bientôt sur ton blog...

Krapo 18/01/2006 14:57

Salut Icelade,
Eh bien ça avance pas mal. En tout cas très beau boulot.
Pour la découpe de ta poutre, tu peux te réaliser une boite à onglets pour être précis. Ensuite le seul moyen de travailler proprement c'est la ponceuse à bande (désolé pour la sieste du fiston) à moins que tu maîtrise aussi la varlope?
A bientôt
Niko