Des pieds magiques…???


Celà faisait quelques temps que je souhaitait construire des pieds pour mes bibliothèques. Je pensais initialement me faire des pieds avec tube rempli de sable, un peu comme ceux de Krapo ICI.

Et puis, je suis tombé sur les magic stand de Jean-Marie REYNAUD dont le design m'a conquis. Le problème, c'est que ces pieds ne sont plus produits d'une part, et que d'autre part leurs actuels propriétaires les gardent jalousement donc peu d'occasions. Ayant récupéré les principales dimensions de ces pieds, j'ai décidé de m'en construire une paire inspirée dans le design, et adaptée aux dimensions de mes enceintes. C'est parti.

Je commence par reporter sur les planches latérales l'emplacement des différentes planches constituant le résonnateur. Heureusement que je fais les tracés en symétrie, celà m'a évité la boulette, cf les traces de gomme sur la planche du bas.

 

Les emplacements des planches étant repérés, je peux faire les trous pour les tourillons d'assemblage.
 



Je peux faire les premiers essais d'assemblage à blanc, vérifier les assemblages et les jonctions


 
Gros plan sur la mise en forme du haut de la planche supérieure du résonnateur.



Et gros plan sur la mise en forme de la partie basse de la planche inférieure du résonnateur.
 

 
Pour finir de valider le montage à blanc, il ne reste qu'à mettre la planche du fond.


 
A première vue, tout est OK, ça jointe comme il faut, pas de mauvaise surprise.


 
Il ne me reste plus qu'à faire les mêmes opérations pour le deuxième pied.


 
Avant d'aller plus loin, je fais un essai avec les enceintes posées dessus pour vérifier qu'il n'y a pas d'incohérence de proportions.
Les enceintes ainsi posées sont moins hautes que sur mes précédents "pieds".


 
Les magic stand d'origine ont le support du bas en médium peint en noir comme le reste du corps. Quitte à personnaliser les miens, j'ai opté pour une base en pin massif, en utilisant une chute des plateaux du meuble TV.
Un coup de scie circulaire pour le mettre à la bonne taille...


 
Puis passage à la défonceuse avec une fraise à 45° équipée d'un roulement pour mettre en forme la partie haute de la planche.
Grâce à l'utilisation d'un tapis anti-dérapant, j'ai pu me passer de l'utilisation des serre-joints qui se seraient forcément trouvés sur le chemin de la défonceuse. Bien pratique, et très efficace.


 
Je renouvelle l'opération pour le deuxième pied et me voilà avec deux supports en pin massif et mis en forme.


 
L'arrière du résonnateur comme on ne le verra jamais plus une fois les planches collées.


 
Il est temps de passer aux étapes de collage. Je profite de la taille des pieds compatible avec l'ouverture de mes serre-joints pour les coller 2 à 2. Je commence donc par la mise en pression des côtés.



Certes, la partie arrière du résonnateur ne sera presque plus visible une fois la face arrière collée.
Mais comme il y a une petite "fenêtre" au niveau au niveau de la bouche du résonnateur, je peins la partie cachée, ce qui me donne l'occasion de faire mes premiers essais de peinture avec la station HVLP. Bien, il va falloir que je m'entraîne sérieusement, j'ai fait des gros pâtés, avec coulures...heureusement que c'est une partie cachée...
 

 
La peinture intérieure étant terminée, je peux maintenant coller les planches du fond, toujours 2 à 2 en mettant les pieds face à face.


 
Pour ce qui est de la finition, j'ai pris l'option cette fois ci de ne passer une couche de sous couche que sur les champs des planches histoire d'expérimenter.
Bon, ça marche, ça permet d'utiliser moins de sous couche et ça facilite le travail de ponçage.


 
Après 3 couches de sous couche, il faut se lancer, pour 3 couches de peinture noire cette fois ci. J'expérimente grandeur nature la peinture de finition avec la station HVLP.
Le résultat est encore perfectible, mais ça devient très correct pour une finition domestique dans une pièce non traitée pour (poussières et particules en suspension)


 
Voici une série de photos en plus ou moins gros plan pour apprécier la finition de plus près.


 
Encore un peu de grain malgré les ponçages entre chaque couche...


 

 
Les supports en bois ont eux aussi été vernis avec la station. J'ai utlisé un vernis aquaréthane chène clair, le même que pour les panneaux extérieurs.


 
J'ai l'impression que le vernis se tend mieux que la peinture...


 

 

 

 
C'est toujours compliqué de travailler du pin massif, on n'est pas à l'abir des éclats...


 

 

 
Sur la face arrière : trop de peinture+application trop près = peau d'orange. Pas très beau :(


 
En lumière rasante, la peinture révèle bien son aspect satiné et une face lisse.


 
On dirait un éclairage d'antiquaire, avec ces couleurs très chaudes...En arrière plan, c'est le meuble aquarium qui attends lui aussi ses deux couches de vernis de rénovation.
On retrouve sur les portes la forme de S qui signe chacune de mes réalisations...


 
Assez attendu, la peinture est sèche, le vernis aussi, il est maintenant temps d'intégrer le salon.


 

 

 
et de mettre en place les bibliothèques dessus. ces dernière tiennent avec du "blue tac", c'est très efficace.
Pour les observateurs, les HP ont changé depuis la photo où j'ai posé l'enceinte sur les pieds en cours de construction.
On est passé des Atohm sirocco à des Icela2K, une version personnelle des SA2K avec HP scanspeak.


 
Les voilà en oeuvre dans le salon.


 

 Qu'en est-il de l'efficacité de ces pieds???Pour être honnète, il faudrait non pas les comparer à mes anciens pieds dont les caractéristiques acoustiques étaient catastrophiques, mais plutôt à de vrais pieds passifs, lourds et inertes.
Quoi qu'il en soit, les écoutes sont très belles avec ces pieds, c'est tout simplement beau, la musique semble "nettoyée", plus précise que ce que je connaissais avant.
Bref, je suis positivement emballé, et accessoirement, je les trouve assez design, ce qui ne gache rien pour les faire accepter dans une pièce à vivre...

Petit complément d'informations. Voici une photo des vrais magic stand de Jean-Marie REYNAUD. On voit bien les différences au niveau de la base mais également le positionnement des planches du résonnateur.



Je vous rajoute les caractéristiques que j'ai trouvées sur le Net pour ces pieds.



 

 

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés