Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:41

Mise en place d'un cuve de récupération des eaux de pluie

Récupérer l'eau de pluie est une démarche écologique, citoyenne et économique.
Les cuves extérieures sont soit pas très esthétiques encombrantes et d'un tarif raisonnable,
soit esthétiques mais chères en regard du volume d'eau récupéré. D'un autre côté l'option des cuves enterrées, et indépendamment du prix de la cuve relativement abordable, 
sont synonymes de travaux de terrassement qui peuvent en refroidir plus d'un,
surtout quand ce n'est pas dans le cadre d'une construction...

J'ai tiré parti de la configuration de mon terrain.
Une partie étant en forte pente, la moitié du travail était déjà faîte pour ce qui est du trou.
J'ai donc sorti ma bêche, pour m'attaquer aux derniers 130 cm à creuser (quand même).
Et puis la terre que j'ai retirée sera réutilisée pour combler le trou de la pente au niveau du mur de soutènement.
C'est ce qui s'appelle faire d'une pierre deux coups.

Mon choix s'est porté sur une cuve d'une capacité de 1600 litres composée de 2 éléments à assembler.
Il est possible d'en chaîner plusieurs en série pour ceux ayant des besoins supérieurs en capacité de récupération.
Le tube en plastique gris que l'on voit dépasser est en fait placé à l'intérieur de la cuve en position verticale.
Il sert à rigidifier la cuve dans les configurations enterrées.



Et c'est parti pour creuser le trou.



Le trou fait 1m30 de profondeur par rapport au niveau d'où j'ai creusé.
Par rapport à la hauteur du terrain, on est à un peu plus de 2 mètres de profondeur.



Je mets comme préconisé du sable au fond du trou pour stabiliser la base de la cuve.



L'assemblage des deux cuves est assez aisé, mais vaut mieux être deux pour la phase de mise en place du joint.
Les deux cuves sont maintenues par des clips que l'on graisse pour les mettre en place.



On les met en place avec un maillet, en opposition 1 sur 2
Le joint est ainsi pris en sandwich et maintenu sous pression.



Il y en a un paquet à mettre en place.



Ce qui est compliqué après, c'est de descendre la cuve au fond du trou.
On le fait en deux temps.
Première phase, on va la descendre au niveau du sol.



Ensuite, on va la descendre au fond du trou en faisant glisser les tubes métal vers l'extérieur;



Et voilà, elle est en place. Avant de remettre la terre, il faut commencer par la remplir.
J'utilise pour celà l'eau de ma cuve aérienne.
Les trous percés dans la partie haute correspondent pour le plus grand à la trappe de regard,
et pour le plus petit c'est l'alimentation en eau en provenance des gouttières.



Sitôt la cuve remplie des 300 litres des la cuve extérieure, je peux remettre la terre pour finir de la stabiliser.
Je pose des seaux pour protéger les orifices déjà percés.



Pour finir d'enterrer complètement la cuve, il me faut faire le système de trop plein.
Je fais le choix de faire deux évacuations de trop plein à deux niveaux différents.
En cas de montée rapide de l'eau dans la cuve, le deuxième trop plein prends ainsi le relais.



J'utilise du tuyau d'arosage de 19mm de section interne pour évacuer l'eau.
Le tuyau est directement raccordé à l'intérieur de la cuve.



Afin de le protéger, il est passé dans une gaine faîte avec une chute de drain entouré de film géotextile.



Et pour évacuer l'eau facilement et rapidement, le trop plein est connecté sur deux barbacanes du mur.
Je fais des tests et tout fonctionne comme il faut.
Même avec une arrivée d'eau importante, le deuxième trop plein fontionne à son minimum.



Il ne me reste plus qu'à coller mon tuyau en PVC de 200 qui va me servir de regard de contrôle.
Je peux finir de recouvrir la cuve de terre.



Prochaine étape, mettre en place une pompe de surface pour utiliser l'eau ainsi récupérée.
Précision, je vais mettre en sortie de gouttière une vanne afin de déconnecter la réserve pendant l'hiver.
Inutile en effet une fois qu'elle sera pleine de solliciter les trop plein et mouiller les pieds des piétons :)

Partager cet article

Repost 0

commentaires